Le50enligneBIS
> Paroisses (Manche) > tuv > Vaudrimesnil > Histoire > Vaudrimesnil - Notes historiques et archéologiques

Vaudrimesnil - Notes historiques et archéologiques


Vaudrimesnil, Wandrimesnillum, Vaudrimesnilum.

L’église, d’une construction récente, ne présente aucun intérêt ; c’est une espèce de longue chapelle.

Son mur absidal est droit et se termine par un pignon triangulaire. A la partie occidentale est placée une tour carrée que couronne un petit toit à double égout.

Une originalité de cette église consiste dans l’absence d’un arc triomphal qui partage le chœur de la nef. L’un et l’autre sont voûtés en plâtre.

L’autel et ses colonnes géminées sont luxuriants de dorures qui accusent le mauvais goût de ceux qui les ont fait poser.

Un font baptismal, consistant dans une cuve de forme circulaire, repose sur cinq colonnettes garnies d’un petit chapiteau et de simples tores.

Sur les vitraux de la première fenêtre du chœur, à partir de l’autel, vers le nord, on lit l’inscription qui suit :

(Lettres gothiques.)

Antoine Etienne Bichier prestre curé de céans,
a donné ceste fenestre [1]et a fondé à toujours
les samedis de lan les vespres de nostre dame
en ceste église. Et fut faict lan
mil quatre cens quatre vingt et quinze.
Domine, miserere nobis
.

La cloche [2] que renferme la tour porte l’inscription suivante :

L’AN 1743, J’AY ÉTÉ BÉNITE PAR DISCRETE
PERSONNE FRANCOIS ROBIN
CURÉ DE VAUDRIMESNIL.

Je dois ces deux inscriptions à l’obligeance de mon respectable collègue, M. du Saussey, [3] président honoraire du tribunal civil de Coutances ; et je suis heureux de consigner ici ce souvenir, comme preuve des sentiments de la respectueuse affection que je lui conserve.

Sous le petit porche, placé devant l’église, j’ai relevé cette autre inscription :

CI DEVANT GIST LE CORPS DE.....
ANDRÉ CURÉ DE CETTE PAROISSE LE
QUEL A FONDÉ 2 MESSES A PERPETUITÉ LE
16 JUILLET ET VEILLE DE SA FESTE A
NOËL UNE PROCESSION ....FESTES
DE LA VIERGE.................
...................................
............ET FAIT PLUSIEURS
AUTRES BIENFAITS A CETTE ÉGLISE ET A
ÉTÉ CURÉ 54 ANS, EST DÉCÉDÉ LE 26 JANV.
1755, ÂGÉ DE 78 ANS. PRIEZ DIEU POUR LE REPOS
DE SON AME. PATER AVE. REQUIESCAT IN PACE.

L’église est sous le vocable de Saint-Manvieu. Elle payait une décime de 14 livres, dépendait de l’archidiaconé de la chrétienté et du doyenné de Périers. Le chapitre de Coutances en avait le patronage. Hugues de Morville, en l’année 1236, avait donné cette église à la commune capitulaire. [4] Le chapitre avait toutes les dîmes : Capitulum const. percipit omnes garbas ; c’était encore Hugues de Morville [5] qui les lui avait données. Le chapitre rendait huit livres au vicaire, qui avait en sus le casuel : Et reddit inde vicario VIII lib. qui vicarius percipit altalagium cum dictis octo libris.

Dans le XIVe siècle, le chapitre avait la dîme des blés, et le curé les menues dîmes de la paroisse : Rector percipit omnes minutas décimas dicte parrochie et capitulum percipit décimas bladorum. Il avait aussi un presbytère et environ une vergée et demie de terre aumônée. Il payait trois sous pour droit de visite, et deux sous pour la chape de l’évêque. [6]

La paroisse de Vaudrimesnil relevait de la baronnie de Périers, qui appartenait à l’abbaye de Saint-Taurin-d’Evreux. Aussi, voit-on, en l’année 1195, Richard Cœur-de-Lion confirmer la donation, faite à Saint-Taurin-d’Evreux, par Richard Ier, duc de Normandie, du domaine de Vaudrimesnil : In pago quoque Constantino......... Vandrimesnillum.

Source :

Notes

[1] Il est question de la fenêtre appartenant à l’ancienne église.

[2] Depuis ma visite à l’église, cette cloche a été remplacée par une autre plus forte.

[3] La maison de campagne de M. le président du Saussey est prés de l’église de Vaudrimesnil.

[4] Mss. de M. Le Franc.—Le Canu, Histoire des Evêques de Coutances, page 483.

[5] Hugues de Morville fut évêque de Coutances de 1208 à 1238. Gall. Christian., tom. XI, col. 880.

[6] Voir le Livre noir et le Livre blanc de l’évêché.