Le50enligneBIS
> Paroisses > pqrs > Sourdeval-Les-Bois > Histoire > La Haye-Comtesse - Notes historiques et archéologiques

La Haye-Comtesse - Notes historiques et archéologiques


Lors de la formation de la commune en l’an III, la paroisse de La Haye-Comtesse est rattachée à Sourdeval-les-Bois. En 1790, la commune sera rattachée au canton de Cérences. Ce dernier étant supprimé en l’an VIII, la commune sera rattachée au canton de Gavray.


La Haye-Comtesse, Haya Comtessa, Haya Comitisse.

L’église est d’une construction récente (1845). Elle se compose d’un chœur, d’une nef et de deux chapelles. La sacristie, placée derrière l’autel, s’accède par deux portes, l’une à droite, l’autre à gauche.

On a, dans la construction de cette église, adopté, et avec raison, le style ogival, mais l’ogive simple et sans moulures.

La tour, placée à l’extrémité occidentale de la nef, est carrée et éclairée par des ouvertures rondes (oculus) et par des fenêtres à doubles ogives, encadrées dans une plus grande. Elle est couronnée par une espèce de lanterne à jour.

Le mur absidal est à pans coupés, et on a placé les contre-forts sur les angles.

L’entrée principale de l’église n’est pas à l’occident, elle est ouverte dans le mur méridional de la tour.

L’église est sous l’invocation de saint Pierre. Elle dépendait de l’archidiaconé du Val-de-Vire et du doyenné de Gavray, et payait 22 livres de décime. Le patronage était laïque, et le seigneur du lieu présentait à la cure. Dans le XIIIe siècle, c’était Jourdan de la Haye-Comtesse avec les héritiers de Luce de Guéhébert qui avaient ce patronage. Le curé était seul décimateur, et il avait aussi quelques terres aumônées. Le tout lui valait 28 livres.

La paroisse pour le temporel est réunie à Sourdeval-les-Bois ; mais elle a conservé son église que dessert un prêtre. Les habitants veulent prier là où prièrent leurs pères, et reposer près de leurs ancêtres. C’est un pieux sentiment qui les honore.

L’abbé et le couvent de Hambye, dit un acte de l’an 1327, « tiennent à la Haye-Comtesse une portion de franc fié en aumosne des seigneurs de Hambye, et vaut de revenu bon an mal an 16 livres. »

L’an de grâce 1363, le samedi avant la saint Georges, noble et puissant messire Foulques Paynel acheta des héritages provenant de Montreul, en la paroisse de la Haye-Comtesse. On lit dans l’acte : « lesdits vendeurs chacun pour tous obligent eux et leurs hoirs leurs corps à tenir prison et tous leurs biens meubles et héritages présents et à venir. » [1] Ainsi, dans le XIVe siècle, les clauses des contrats permettaient beaucoup plus que celles qu’on peut stipuler aujourd’hui.

Le 8 juillet 1541, noble homme François de la Haye, sieur de la Haye-Comtesse, rendit aveu à Louis de Rohan, seigneur et baron de Marigny, pour un membre de fief, sis à la Haye-Comtesse. Ce fief sur lequel il y avait manoir, colombier, étang, garenne, moulin et pêcherie sur la rivière de Sienne, devait seize hommes pour garder la foire de Montmartin quand elle se tient et qu’il leur est fait à scavoir par le provost de mondit seigneur en sa terre de Cenilly.

Dans le cours du XVIIe siècle, on comptait trois fiefs nobles dans la paroisse. Le fief de la Haye-Comtesse appartenait à messire Jean Leroux, seigneur et patron du lieu, dont les armes étaient de gueules au chevron d’or accompagné de 3 coquilles de même, 2 et 1, et en chef une croix alésée de même. Jean Leroux avait épousé noble dame Marie-Marguerite-Madelaine Le Cocq.

Un autre fief était celui de l’abbé et des religieux de Hambye.

Le troisième était possédé par le prince de Guémené, et dépendait du marquisat de Marigny qui s’étendait ainsi jusque dans la paroisse de la Haye-Comtesse.

On trouve comme seigneurs de la paroisse :

En 1541, noble homme François de La Haye, sieur de la Haye-Comtesse.

En 1562, noble homme Enguerrand de La Haye, sieur de la Haye-Comtesse.

En 1639, Henri Le Roux, écuyer, sieur de la Haye-Comtesse.

En 1689, Jean Leroux.

A peu de distance de l’église, on remarque une maison dont les fenêtres annoncent la fin du XVIe siècle. C’était, me dit-on, le manoir des seigneurs de la Haye-Comtesse.

Source :

Notes

[1] Cartulaire de l’abbaye de Hambye.