Le50enligneBIS
> Paroisses (Manche) > abc > Auville-sur-le-Vey > Histoire > Auville-sur-le-Vey - Notes historiques et archéologiques

Auville-sur-le-Vey - Notes historiques et archéologiques


NDLR : La commune d’Auville-sur-le-Vey fusionne en 1837 avec Beuzeville-sur-le-Vey pour former la commune des Veys [1]

Auville-sur-le-Vey - Notes historiques et archéologiques

NDLR : Texte de 1866 ; voir source en bas de page.


JPEG - 2.2 ko

n trouve à la bibliothèque impériale, fonds de Bose, n° 1028, des actes de saint Guingaloc tirés d’un ancien antiphonaire de l’église d’Auville, sur le bord du Petit-Vey. Dans des temps antérieurs et en remontant probablement jusqu’à l’époque romaine, on devait passer la Vire au Vey-Morand, en amont du pont actuel. En partant de Saint-Hilaire, et en franchissant la côte de Saint-Pellerin, le lieu dit de Silans et l’église, parcours qui abonde en débris romains, on arrivait à un chemin ferré et au Vey-Morand. C’était bien là la direction de Crociatonum à Vieux. Le hameau de la Chasse-Ferrée est voisin du Vey-Morand où la Vire est très large. Il y a là aussi un chemin creux appelé la Cavée, dans la direction de Saint-Hilaire au Vey-Morand, Une partie du hameau, à gauche, s’appelle la Quérière. On y a trouvé beaucoup de tuiles romaines dans une pièce appartenant à Abraham Gosselin. Le Vey-Morand est sans doute le même que le Vay-Rupalai mentionné en ces termes dans le cartulaire de l’Hôtel-Dieu de Saint-Lo : « Emma, sœur de Robert du Vey, veuve de Roger de Caz, vend à l’Hôtel-Dieu de Saint-Lo des revenus sur une pièce de terre voisine du chemin de Carentan, menant au gué de Rupalai ; » et cette autre mention : «  Jean Lenglais vend en 1269 a l’hôtel-Dieu de Saint-Lo, trois boisseaux de froment de rente à prendre au Clos-Aubiget près les chemins de Beuseville et de Carentan au Vey-Rupalai. »

Source :
Histoire de l’ancienne élection de Carentan : d’après les monuments paléographiques pour faire suite à l’Histoire de la ville de Carentan et de ses notables, par Émile de Pontaumont - 1866

Notes

[1] Source : Wikimanche