Le50enligneBIS

Trinité-et-Tobago


La Trinité-et-Tobago, en forme longue la République de Trinité-et-Tobago, en anglais : Republic of Trinidad and Tobago, est un État insulaire des Caraïbes situé dans la mer des Antilles, au large du Venezuela. Membre du Commonwealth, la langue officielle en est l’anglais.

Trinité-et-Tobago est composée de deux îles distantes de 32 km : Trinité et Tobago. La capitale de ce pays est Port-d’Espagne. Scarborough est le chef-lieu de l’île de Tobago.

En 1498, lors de son troisième voyage, Christophe Colomb débarque sur l’île qu’il baptise Trinidad (La Trinité). En 1532, l’Espagne s’empare de l’île ; débute la période de la colonisation espagnole. Les Français conquièrent La Trinité en même temps que Tobago pendant la guerre de Hollande. Le traité de Nimègue en 1678, entérine la possession de la Trinité pour le roi Louis XIV aux dépens des Espagnols, comme celle de Tobago, aux dépens des Hollandais. L’origine diverse de ses habitants donne naissance à une culture particulière à l’île, dont le carnaval est un élément essentiel. Deux langues y coexistent : le créole et le français, qui devient la langue véhiculaire. En effet, cette île est à prédominance française malgré sa colonisation par les Espagnols. Ce phénomène va faire dire à Eric Eustace Williams, historien Trinitéens et Premier ministre de son pays de 1962 à 1981 : « L’Espagne règne, mais la France gouverne1 ».

En 1797, les îles de La Trinité et de Tobago sont conquises par les Anglais auxquels elles sont officiellement attribuées en 1802 par la Paix d’Amiens. Tobago fait partie de la Windward Islands Colony (la colonie des îles-du-Vent) jusqu’en 1899, où elle est rattachée à La Trinité pour former une seule colonie, afin de lui apporter une plus grande stabilité financière. Tobago devient alors une annexe de l’île de la Trinité.