Le50enligneBIS
> Paroisses > abc > Les Chambres (et le Grippon) > Histoire > Le Grippon - Ancien château

Le Grippon - Ancien château

Par M. de Gerville


NDLR :
• Le Grippon est rattaché en 1826 à la commune des Chambres.
Le Grippon sur la carte de Cassini


• Texte de 1828 ; voir source en bas de page. [1]


JPEG - 2.2 ko

n m’avait annoncé que je trouverais à la bibliothèque royale dans les Mss. de Boze, des renseignements curieux sur le Grippon. Je n’y ai vu que des dessins médiocres de monuments et d’armoiries qui existaient encore il y a 120 ans.

Le Grippon est, ainsi que la Haie-Paisnel, sur l’ancienne route d’Avranches à Coutances. On ne trouve rien qui puisse faire soupçonner qu’il y eût dans ce lieu un château avant le XIIe siècle. Ce que j’ai vu de titres de cette seigneurie, dont l’histoire est liée avec celle de Subligny, m’a peu fourni de lumières sur son origine.

Des procès soutenus par Angot, abbé de la Luzerne, depuis 1159 jusqu’en 1206, et notamment une contestation entre cet abbé et un Fouques Paisnel, apprennent que celui-ci avait épousé Lesceline du Grippon, fille de Hasculphe de Subligny et de Denise d’Avranches.

L’acte de fondation de l’abbaye de la Luserne porte à croire qu’il y avait au milieu du XIIe siècle un château au Grippon « in Grippone decimam de omnibus redditibus ad dominum castri pertinentibus. » Cette donation est répétée dans une chartre royale.

Ce château, dont le seigneur de Subligny était Suzerain, releva dans la suite de la baronnie du Hommet. Voici, je crois, comment cette nouvelle dépendance fut établie.

Olivier Tesson, seigneur du Grippon en 1390, eut pour fils Jean Tesson qui épousa Marie Paisnel, dame de Hoquigny, il en eut une fille Catherine Tesson ; celle-ci se maria à Jean de Villiers, chevalier, baron du Hommet ; Marie, fille aînée de celui-ci, épousa Gilles de Tournemine, seigneur de la Hunaudaye, et Jeanne, sa sœur, fut mariée à René de Feschal. Deux autres sœurs achevèrent de morceler la grande succession de cette branche des Tesson et des Villiers.

René de Feschal eut un fils nommé Jean qui fit faire en 1530 le recueil des Chartres du château. Ce recueil est à la bibliothèque royale, parmi les manuscrits de Boze.

En 1534, Jean de Feschal et Louis, son fils, vendirent la terre du Grippon à Antoine le Marchand, seigneur de Chavoy.

Clémence du Guesclin qui avait épousé en premières noces Raoul de Beauchamp se remaria en 1391 à Fralin de Husson, seigneur de Ducé et du Grippon.

En 1418, le roi d’Angleterre ôta la seigneurie du Grippon à Raoul Tesson, et la donna à Robert Marbury.

Dans une vallée au bord de la route d’Avranches à la Haie-Paisnel, près d’un très-grand étang, on voit une ancienne habitation que l’on désigne dans le pays comme le château du Grippon. Si des recherches plus approfondies que les miennes faisaient découvrir ailleurs la forteresse des premiers seigneurs du Grippon, je n’en serais pas très-surpris.