Le50enligneBIS
> Bibliothèque et autres > Bibliothèque Patrimoine > Agriculture > Le Moniteur des comices : journal spécial des associations, des (...)

Le Moniteur des comices : journal spécial des associations, des établissements et des intérêts agricoles / directeur Auguste Jourdier

1854-1860


Voir en ligne : site en direct

Notes

[1] Voir entre autre page 175
DES TOMBES DU BESSIN ET DU COTENTIN POUR L’ENGRAISSEMENT DES HERBAGES ET DES PRAIRIES.

On appelle tombes, dans le Bessin, des mélanges de terre, de fumier et de chaux, en diverses proportions, réduits à l’état de terreau par les réactions chimiques qui se produisent et par le maniement de la masse à plusieurs reprises.

Pour former une tombe, on commence par rassembler la masse de terre nécessaire, et afin d’augmenter en même temps la terre végétale de la prairie, on affecte avantageusement à cette destination des terres de chemins, des boues, des marcs de pommes, des vases, etc., qui forment un terreau précieux, à cause des débris végétaux qui s’y trouvent. Les fossés que l’on défriche sont souvent d’un grand secours pour fournir les éléments de la tombe. Lorsque ces éléments manquent ou qu’ils sont insuffisants, on laboure dans une partie de l’herbage ou de la prairie que l’on veut engraisser, une certaine étendue de terrain, assez grande pour fournir le volume de terre dont on a besoin.

source : Le Moniteur des comices 1856/11 (T2)-1857/10.