Le50enligneBIS

Éphrem Houël


JPEG - 89.5 ko

Éphrem Houël du Hamel, plus couramment Éphrem Houël, né le 28 juillet 1807 à Torigni-sur-Vire et mort le 13 juin 1885 à Montrabot, est un directeur de haras national, essayiste équin, connu principalement comme initiateur des courses au trot en France.

Éphrem Houël est le fils de Gabriel Houël du Hamel, officier de cavalerie de l’armée napoléonienne blessé à la bataille d’Austerlitz puis officier des Haras. Ce dernier fait entrer son fils ainé dans l’administration des haras en 1829. Il est nommé sous-directeur du haras de Saint-Lô en 1831.

Il s’investit alors dans la création de courses de trot en France et organise ainsi à Cherbourg, sur la grève, les premières courses réservées à cette allure, courues par des chevaux de pays. Ces courses, suivies d’autres en d’autres lieux en Basse-Normandie, reçoivent un accueil très favorable et aboutiront à la fondation de la Société d’encouragement pour l’amélioration du cheval français de demi-sang à Caen par Éphrem Houël lui-même en 1864, et à la naissance du Trotteur français.

Entre temps, Éphrem Houël est nommé directeur du dépôt d’étalons de Langonnet (Morbihan) en 1838 puis en 1847 directeur du dépôt des remontes des Haras royaux du bois de Boulogne. Directeur du haras du Pin en 1848, il est ensuite nommé inspecteur général des Haras. Il prend sa retraite en 18651.

Il rédige tout au long de sa carrière de nombreux essais et documents sur les chevaux [1]. Il meurt au château de Montrabot le 13 juin 1885.

Notes

[1] Voir ses écrits sur Gallica