Le50enligneBIS
> News > Présentation > Généalogie > Comment démarrer un arbre avec un acte notarié

Comment démarrer un arbre avec un acte notarié

(avec de la chance)

transcription et solution du rébus par Alain Aubril


A vous de jouer

Avec de la patience on peut reconstituer le puzzle.
Constitution de rente le 09/03/1714. * entre DAVY Bon Thomas (M) escuier, seigneur et patron originaire de Quettreville - Fs/fa de DAVY Charles fils de Bernard - et de DE CANIVET Suzanne * et RAVEND Julienne (F) Conjoint BELIN Adrian Seigneur de Lingreville et veuve auparavant du Sieur de Bauval témoin 1 : AGNES Jullien procureur témoin 2 : DESLANDES Jean Bourgeois de Coutances La rente créée est de 750 livres au denier 14 moyennant la somme de 13.500 livres.
4339 livres 13 sols 6 deniers, versés à Madeleine Le Héricy, veuve de Me Adrian Ynor, advocat au parlement et Pierre Ynor, son fils, pour le principal, arrérages et prorata de 200 livres vendus par Suzanne De Canivet, veuve de Charles Davy selon contrat passé devant Charles Amy et Michel Lenoir, notaires à St Denis le Vestu le 31 janvier 1685, provenant des remplacements pour les deniers reçus pour son dot de mariage selon contrat passé devant Charles Colin et Guillaume Lamache tabellions à Monsbourg. (Montebourg) et pour la vente de la terre de Pontfarcy lui apartenant et cédée par Charles Davy le 18 mars 1652 devant les tabellions de la rivière.
2.000 livres à Jean Jacques Michel, escuier, Sieur de Chanvallon, pour le principal, arrérages et prorata de 100 livres de rente du nombre de 200 livres au denier 14 constituée par Bernard Davy au profit de Jacques Michel, seigneur de Vesly par contrat passé devant Moitié et Sebire tabellions à Lingreville le 16 décembre 1625. Cette rente fut vendue à Jean Jacques Michel par Pierre Lefauconnier, Sieur du Mesnil Patry, devant La Roze et Gaultier, tabellions à St-Lo le 25 décembre 1695.
2285 livres 17 sols 10 deniers versés à Marie De Grimouville, veuve de Louis Tanquerey, Sieur de la Mombriere pour le principal, arrérages et prorata de 100 livres de rente restant de la constitution de Bernard Davy du 16 décembre 1625, vendus à la créancière par Pierre Le fauconnier selon contrat du 6 fevrier 1694 à Coutances qui contient aussi une autre rente de 30 livres au denier 10 constituée par Bernard Davy le 9 octobre 1593 au profit d’Ollivier Le Maistre, escuier, sieur de Lyvet passé devant Duprey et Lemiere tabellions à Cambernon.
1621 livres versés à Antoine Traisnel pour le principal, arrérages et prorata d’une partie de 100 livres de rente, vendus à Antoine Traisnel par Louis De Cussy selon contrat passé à Coutances le 7 décembre 1712, et provenant de la vente à Gilles De Cussy, escuier, Seigneur de Belval le 7 avril 1667 par Jacques, Simon et Gédéon De Berenger devant Jouvin et Danican à Cérences. La rente constituée par Bernard Davy. 200 livres à Louis De Cussy au titre d’arrérages et prorata auquel il s’était réservé sur la rente précédente.
1642 livres 8 sols 8 deniers conservés par la créancière pour verser au Sieur du val, Gruchy le principal, arrérages et protata et façon de contrat d’une partie de 60 livres de rente au denier 14 ainsy que
1411 livres pour la Dame de Feugères (Marie Elizabeth De La Mare) et le sieur de la Godefrairie Martin, son fils concernant 71 livres de rente au denier 14. En contrepartie, Bon Thomas Davy a délégué ses fermiers des moulins de Cretteville et de la terre du vieux manoir. La somme prêtée provient de l’amortissement devant les notaires de Carentan le 28 janvier 1714 de la dot de Julienne Ravend.

<br /> Acte Legaigneur 1687 reconnaissance de dette et généalogie. 5 E 10271 Photos 312 à 315. <br /> Du mercredy div neuf[iesm]e jour de may MVI <br /> quattre vingt sept devant LE HOUYVET, no[tai]re <br /> <br /> Furent presents Pierre et Pierre LE GAIGNEUR <br /> fils Jean, led[it] Jean fils Charles et led[it] Charles <br /> herittier de desfunct Marie ISRAEL, sa mère. <br /> Jacques LE GAIGNEUR, fils Jean, led[it] Jean fils <br /> Marcq. Marie SEVERIE, veufve François LE GAIGNEUR <br /> tutrice des enfans mineurs dud[it] LE GAIGNEUR, led[it] <br /> François, heritier de deffunct Gilles et led[it] <br /> Gilles fils dud[it] Marcq, Me Noel DUDOUYT <br /> p[rê]tre vicaire de la par[oisse] de Tourville, Jacques, <br /> Germain et Michel DUDOUYT, frères, fils et herittiers <br /> de Gilles&nbsp;&nbsp;; Pierre DUDOUYT fils Jullien, Luc <br /> DUJARDIN ayant espousé Michele DUDOUYT, fille de <br /> Jean et led[it] Jean fils dud[it] Jullien. Simon MONCHAT[ON] <br /> ayant espousé Louise BIARD, fille de Pierre, led[it] <br /> BIARD ayant espousé Margueritte LOISEL <br /> du précédent veufve de Pierre DUDOUYT, <br /> hérittiers, lesd[its] LE GAIGNEUR et DUDOUYT de feue <br /> Isabeau et Margueritte ISRAEL, leur mère, sœurs <br /> de lad[ite] Marie et lesd[ites] femmes, herittieres par <br /> tierce partye de desfunct Guillaume ISRAEL, leur <br /> pere, tous de lad[ite] par[oisse] de Tourville, lesquels <br /> de leur bonne volonte, chacun en sa qualite <br /> qu’ils tiennent un seul pour le toult sans <br /> <br /> aprouvé Marie Severie. Le Gaigneur gloze bonne. <br /> <br /> sans division ny ordre de discution ont recongneu <br /> debvoir et se sont obliges obligez payer et <br /> continuer au temps advenir, au jour S[ain]t Michel <br /> en septembre à Jacques et Jean SEVERYE, <br /> fils Jacques, led[it] Jacques fils Nicollas <br /> led[it] Nicollas fils Germain, led[it] Germain, herittier <br /> de desfunct Isabeau LOISEL, sa mère ausy p[rese]nt <br /> et acceptant le nombre de deux boisseaux de <br /> froment de rente fontiere et executoire <br /> mesure de Constances provenant du dot de <br /> mariage de lad[ite] LOISEL suivant les contracts <br /> concernant et faisant mention de lad[ite] rente <br /> reconnue a iceux afin et faict pour servir <br /> et valloir de nouveau tiltre et recognoissance <br /> de lad[ite] rente ausd[its] SEVERIE et par ce moyen <br /> lesd[its] Pierre et Pierre LE GAIGNEUR, freres, fils <br /> Jean et led[it] Jean fils Charles et led[it] Charles fils <br /> Manvieu père et fils se sont par le present <br /> obligez d’indamniser et descharger lesd[its] <br /> Jacques LE GAIGNEUR et la v[eufv]e François LE GAIGNEUR <br /> ainsy que lesd[its] DUDOUYT, DUJARDIN et MONTCHATON <br /> dessus nommes desd[its] deux boisseaux de from[en]t <br /> de rente suivant qu’ils y sont obliges <br /> et charges par leurs partages saouf <br /> ne………..l’indivis desd[its] freres ou la p[rese]nte <br /> clause ne le poura prejudicier, promettant <br /> lesd[ittes] partyes chacun en leur f[ai]t garantir et faire <br /> valloir lad[itte] rente sur la cauption et obliga[ti]on <br /> de tous leurs biens meubles et herittages. <br /> <br /> presents et advenir en tesmoing de quoy seront <br /> scelles des sceaux dessusd[its] a la rela[ti]on desd[its] <br /> tabellions saouf autres droict et fut faict <br /> et passe les[it] jour et an susd[it]. Presents a ce Michel <br /> LE GENDRE et Jean JACQUET tesmoins de lad[itte] <br /> Parroisse de Tourville tesm[oins].</p> <p> Avec de la patience on peut reconstituer le puzzle. <br /> Constitution de rente le 09/03/1714. * entre DAVY Bon Thomas (M) escuier, seigneur et patron originaire de Quettreville - Fs/fa de DAVY Charles fils de Bernard - et de DE CANIVET Suzanne * et RAVEND Julienne (F) Conjoint BELIN Adrian Seigneur de Lingreville et veuve auparavant du Sieur de Bauval témoin 1&nbsp;: AGNES Jullien procureur témoin 2&nbsp;: DESLANDES Jean Bourgeois de Coutances La rente créée est de 750 livres au denier 14 moyennant la somme de 13.500 livres. <br /> 4339 livres 13 sols 6 deniers, versés à Madeleine Le Héricy, veuve de Me Adrian Ynor, advocat au parlement et Pierre Ynor, son fils, pour le principal, arrérages et prorata de 200 livres vendus par Suzanne De Canivet, veuve de Charles Davy selon contrat passé devant Charles Amy et Michel Lenoir, notaires à St Denis le Vestu le 31 janvier 1685, provenant des remplacements pour les deniers reçus pour son dot de mariage selon contrat passé devant Charles Colin et Guillaume Lamache tabellions à Monsbourg. (Montebourg) et pour la vente de la terre de Pontfarcy lui apartenant et cédée par Charles Davy le 18 mars 1652 devant les tabellions de la rivière. <br /> 2.000 livres à Jean Jacques Michel, escuier, Sieur de Chanvallon, pour le principal, arrérages et prorata de 100 livres de rente du nombre de 200 livres au denier 14 constituée par Bernard Davy au profit de Jacques Michel, seigneur de Vesly par contrat passé devant Moitié et Sebire tabellions à Lingreville le 16 décembre 1625. Cette rente fut vendue à Jean Jacques Michel par Pierre Lefauconnier, Sieur du Mesnil Patry, devant La Roze et Gaultier, tabellions à St-Lo le 25 décembre 1695. <br /> 2285 livres 17 sols 10 deniers versés à Marie De Grimouville, veuve de Louis Tanquerey, Sieur de la Mombriere pour le principal, arrérages et prorata de 100 livres de rente restant de la constitution de Bernard Davy du 16 décembre 1625, vendus à la créancière par Pierre Le fauconnier selon contrat du 6 fevrier 1694 à Coutances qui contient aussi une autre rente de 30 livres au denier 10 constituée par Bernard Davy le 9 octobre 1593 au profit d&#8217;Ollivier Le Maistre, escuier, sieur de Lyvet passé devant Duprey et Lemiere tabellions à Cambernon. <br /> 1621 livres versés à Antoine Traisnel pour le principal, arrérages et prorata d&#8217;une partie de 100 livres de rente, vendus à Antoine Traisnel par Louis De Cussy selon contrat passé à Coutances le 7 décembre 1712, et provenant de la vente à Gilles De Cussy, escuier, Seigneur de Belval le 7 avril 1667 par Jacques, Simon et Gédéon De Berenger devant Jouvin et Danican à Cérences. La rente constituée par Bernard Davy. 200 livres à Louis De Cussy au titre d&#8217;arrérages et prorata auquel il s&#8217;était réservé sur la rente précédente. <br /> 1642 livres 8 sols 8 deniers conservés par la créancière pour verser au Sieur du val, Gruchy le principal, arrérages et protata et façon de contrat d&#8217;une partie de 60 livres de rente au denier 14 ainsy que <br /> 1411 livres pour la Dame de Feugères (Julienne Ravend) et le sieur de la Godefrairie Martin, son fils concernant 71 livres de rente au denier 14. En contrepartie, Bon Thomas Davy a délégué ses fermiers des moulins de Cretteville et de la terre du vieux manoir. La somme prêtée provient de l&#8217;amortissement devant les notaires de Carentan le 28 janvier 1714 de la dot de Julienne Ravend.</p> <p>