Le50enligneBIS

Michael Jones - bio


Voir en ligne : site officiel

1

Michaël Jones

Son père est Gallois, sa mère née à Villebaudon.

JPEG - 25.5 ko

Le 6 juin 1944, John Merrick Jones, soldat engagé dans l’armée alliée, débarque en Normandie.
A Caen, il rencontre Simone Lalleman [1] et la ramène avec lui au Pays de Galles. De cette union naîtra Michaël. [2]
A 12 ans, il se met à la guitare après s’être essayé à la batterie. En 1966, il monte son premier groupe, le Urban District Council Dib Dob Band, avec lequel il fera des reprises des plus grands noms du rock, comme Led Zeppelin ou Deep Purple, entre autres. En 1971, Michaël passe ses vacances à Caen, dans la famille de sa mère. Lors d’une fête de village, il rencontre un groupe local qui lui propose de le rejoindre en tant que guitariste-chanteur. Michaël pense alors à prendre une année sabbatique, mais il ne repartira en fait jamais de France. Durant six ans, le groupe écume les villages normands jusqu’à ce que Michaël lise une petite annonce dans un magazine rock pour remplacer le chanteur du groupe Taï Phong -qui n’est autre que celui de Jean-Jacques Goldman.

Avec Goldman

Michaël et Jean-Jacques se rencontrent à l’issue de la tournée, lors de la préparation du troisième et dernier album. Le courant passe immédiatement et la collaboration perdurera pendant des années entre les deux hommes. Depuis le début des années 2000, il poursuit sa carrière entre albums solo et aventures collectives.

2

Michael Jones, né le 28 janvier 1952 à Welshpool (Pays de Galles), est un chanteur et guitariste gallois et français.

Michael Jones est né d’un père gallois, John Merick Jones (débarqué en Normandie pendant la guerre) et d’une mère normande, Simone Lalleman. Jeune, Michael Jones apprend la batterie puis la guitare. En 1966, il monte son premier groupe : Urban District Council Dib Dob Band. À l’âge de 19 ans, il vient en France pour les vacances et n’en repartira plus. Il joue en tant que guitariste-chanteur dans le groupe normand "Travert & Cie" (St Hilaire du Harcouët) en compagnie d’Hubert Travert de 1971 à 1979 et de Michel Cousin dans le groupe BUDDY C de 1979 à 1983. Michel Cousin qui est aujourd’hui son batteur de scène. Ils sortent même en 1972 un 45 tours dont il co-écrit la Face B. Plus tard, il rejoint le groupe Taï Phong où il fait connaissance avec Jean-Jacques Goldman qu’il doit remplacer lors des tournées.

En 1979, il se produit aussi avec le groupe toulousain Weekend millionnaire. À la séparation de Taï Phong en 1980, Michael forme un autre groupe portant le nom de Gulfstream, produit par William Sheller, et collabore à divers projets.

En 1983, Jean-Jacques Goldman lui écrit le titre Viens sous le pseudonyme de Sweet Memories. À partir de 1983, il rejoint Jean-Jacques Goldman, qu’il accompagne dans les tournées, puis avec Carole Fredericks. En 1985, il co-écrit et interprète avec Jean-Jacques Goldman le tube Je te donne. En 1986, il sort un nouveau 45 tours Guitar man qu’il chante en tournée lors des concerts de Jean-Jacques Goldman.

En 1990, ils forment le trio Fredericks Goldman Jones qui durera 5 ans. En 1993, sortie de l’album Best-of 83-93, qui comporte 8 titres dont 3 inédits.

En 1998, il participe à l’album En passant puis à la tournée. En 2001, il participe à l’album Chanson pour les pieds puis à la tournée qui suit. Depuis, tout en continuant à faire partie de l’environnement proche de Jean-Jacques Goldman, il continue une carrière en solo avec notamment A consommer sans modération sorti en 1997, et Prises et reprises, en 2004.

En tournée, il a été accompagné de Claude Le Péron à la basse, de Michel Cousin à la batterie et de Jacky Mascarel à la guitare et au clavier puis d’une harpiste, Caroline Bonhomme.

En 2004, 2005 et 2006, il est professeur à la Star Academy. Il accompagne très souvent à la guitare les jeunes chanteurs sur les primes. Une participation qu’il dira regretter par la suite.

Il forme désormais un groupe avec Erick Benzi, Gildas Arzel et Christian Séguret nommé El Club. Un album homonyme est sorti le 4 juin 2007.

En novembre 2008, Michael est invité par le groupe anglais Status Quo en tant qu’invité spécial de leur tournée française.

Le nouvel album, Celtic Blues, est sorti le 8 juin 2009 en physique et le 25 mai en digital. Une tournée suivra ensuite.

En 1995, naissance de sa 3éme fille Sarah (après Jennifer et Johanna). Il vit depuis près de 20 ans à Saint-Laurent-de-Mure en banlieue sud-est de Lyon.

Jean-Jacques Goldman a composé une chanson en son honneur prénommé Le Frère Que J’ai Choisi. Il participe également aux concerts des Enfoirés.

Notes

[1] née à Villebaudon, source : c’est Michaël qui le dit (midi en France à Castelnaudary, février 2017)

[2] Michael Jones est né le 28 janvier 1952 à Welshpool (pays de Galles)