Le50enligneBIS
> Personnalités de la Normandie > Armée, guerres ... > La Ligue > Croquants, rebelles et ligueurs en Cotentin à la fin du XVIe siècle. : la (...)

Croquants, rebelles et ligueurs en Cotentin à la fin du XVIe siècle. : la réécriture politique d’une révolte et de ses composantes : prosopographie de l’émeute, du saccage et du meurtre

par Patrice Mouchel-Vallon

Pays meurtri par les premières guerres de Religion, le Cotentin est partagé entre la nécessité de panser ses plaies et celle d’en finir avec le péril huguenot. Loin de tout et enclin à la panique, le pays s’imagine menacé par une nouvelle invasion anglaise et l’érection d’une république protestante à Carentan. Éreintée par les guerres, privée très vite de ses chefs, la mobilisation de la noblesse locale doit composer avec ces officiers de bailliage et ce bas-clergé, qui ont leurs entrées à Paris, cultivent la rancune à l’égard de la Couronne, et considèrent que l’ancienne aristocratie n’est plus à la hauteur des enjeux.Ce travail prosopographique s’attache à lever le voile sur les composantes populaires de la Ligue rurale. Petits curés du Val de Saire avec hallebardes, chanoines coutançais portant arquebuses, seigneurs pillards, pirates et naufrageurs, contrebandiers et fermiers d’impôts, sergents véreux, potiers-défricheurs et gentilshommes-verriers de la Forêt de Brix, marchands de drap, foulons et teinturiers de Valognes, soit près d’un millier de fauteurs d’émeutes, composant une faune méconnue, picaresque et souvent interlope dont le dénominateur commun ne se réduit pas à l’anglophobie et l’anti-protestantisme primaires. Mais au lieu de se contenter d’une prosopographie passive, cette recherche se fait histoire politique, persuadée qu’au plus bas de l’échelle sociale, il y a aussi une opinion. dans une presqu’île où rien n’est plus compliqué que de prendre position publiquement et de s’entretuer entre gens de connaissance. Quitte à oublier le passé ou le travestir.


 [1]

  • Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l’art et archéologie
  • Soutenue le 28-02-2017 dans le cadre de École doctorale Histoire, mémoire, patrimoine, langage (Rouen) , en partenariat avec Université de Caen Normandie (établissement de préparation) et de Centre de recherche d’histoire quantitative (Caen) (laboratoire) .
  • Le président du jury était Antoine Follain.
    Le jury était composé de Jean-Marc Moriceau, Philippe Hamon, Laurent Bourquin, Marcel Roupsard, Denis Crouzet.
    Les rapporteurs étaient Philippe Hamon, Laurent Bourquin.

ligueurs Ligueurs Pirates Sel Prédicateurs Pillards Sainte Ligue (1576-1593) France 1562 1598 Guerres de religion Prosopographie France Cotentin 16e siècle Huguenots Révoltes Religion politique

Notes

[1] La prosopographie signifie étymologiquement la « description d’une personne » (du grec prosôpon : « personnage (de théâtre) »), plus généralement un article ou un ouvrage dans lequel les personnalités qui composent un milieu social sont inventoriées et classées, avec des notices individuelles construites sur le même modèle, afin d’en mettre en évidence les aspects communs.

Pour les historiens, la prosopographie a longtemps été une science auxiliaire de l’histoire dont l’objectif était d’étudier les biographies des membres d’une catégorie spécifique de la société, le plus souvent des élites sociales ou politiques, en particulier leurs origines, leurs liens de parenté, leur appartenance à des cercles de conditionnement ou de décision.