Le50enligneBIS

Vente de la Louisiane (Nouvelle-France)

Création ; 4 juillet 1803 - Dissolution : 1er octobre 1804


JPEG - 17.9 ko

La vente de la Louisiane est la cession en 1803 par la France de plus de 2 144 476 km2 (529 911 680 acres) de territoire aux États-Unis au prix de 3 cents par acre, soit plus de 15 millions de dollars ou 80 millions de francs français au total, somme équivalente en dollars de 2019 à 333 495 000 $.
Ce territoire représente 22,3 % de la superficie actuelle des États-Unis. En effet, la colonie française de Louisiane comprend beaucoup plus de territoires que l’État actuel de Louisiane. Les territoires vendus incluent des parties situées à l’ouest du fleuve Mississippi dans l’Arkansas, le Missouri, l’Iowa, et le Minnesota actuels, des parties du Dakota du Nord, le Dakota du Sud, le Nebraska, des parties du Nouveau-Mexique, du Nord du Texas, l’Oklahoma, le Kansas, des portions du Montana, du Wyoming, et la partie du Colorado située à l’est des montagnes Rocheuses, des portions au sud des provinces canadiennes actuelles du Manitoba, du Saskatchewan et de l’Alberta situées dans le bassin fluvial de la rivière Missouri, et la Louisiane actuelle de part et d’autre du Mississippi, incluant la ville de La Nouvelle-Orléans.
Sa population totale, hors Amérindiens, est alors d’environ 60 000 habitants, dont la moitié de Noirs.

voir :

Portfolio