Le50enligneBIS

André Robert Raimbourg


Bourvil, né André Robert Raimbourg, le 27 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime), mort le 23 septembre 1970 à Paris (XVIe), est un acteur et chanteur français.



BOURVIL


André Raimbourg naît le 17 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare (Seine-Mari­time). Reçu premier du canton au certificat d'études en 1931, il apprend le métier de boulanger, ce qui ne l'empêche pas de vivre sa passion pour la musique. Il chante dans les bals, les noces et les banquets, et joue de la trompette dans l'harmonie de Saint-Sever. Il choisit alors le pseudonyme de Bourvil comme nom d'artiste, en souvenir du village de Bourville (entre Yvetot et Saint-Valery-en-Caux) où il passa toute son enfance, après avoir abandonné celui d'Andrel (en référence à Fernandel).

Alors qu'il effectue son service militaire à Paris, cet amuseur-né saisit sa chance et fait une entrée fracassante sur les ondes radio où il connaît d'abord le succès par des chansons : les Crayons, A bicyclette, la Tactique du gendarme, et bien d'autres encore. Il fait également rire les Français à la radio, dans les émissions à succès du moment (Radio-Crochet). Avec sa frange et son air ahuri, les cabarets de la capitale s'arrachent son image de grand benêt. C'est au tour du cinéma de lui ouvrir toutes gran­des les portes de la gloire. Du per­sonnage d'imbécile heureux qui ne comprend rien aux événements, il passe très vite à celui du paysan sentimental, plein de finesse. Parallèlement, il interprète à la scène des opérettes de Francis Lopez et devient très vite l'un des acteurs les plus populaires de l'après-guerre.

Le cinéma comprend alors que derrière l'acteur comique se cache un homme au talent immense et lui offre des rôles de plus en plus complexes, voire dramatiques. Il obtient un prix d'interprétation à la biennale de Venise pour la Tra­versée de Paris. Et le public conquis passe du rire aux larmes, élevant Bourvil au rang de star. Surchargé de travail, l'acteur ne s'accorde l'été que de rares vacances qu'il passe en famille du côté de Saint-Aubin-sur-Mer. Quand il tourne en 1970 le Mur de l'Atlantique à Saint-Vaast-la-Hougue, il est au sommet de sa gloire et malheureusement au terme de sa vie.




Portfolio

BOURVIL-Le-rosier-de-Mme-Husson