Le50enligneBIS
> Paroisses (Manche) > abc > Aucey-la-Plaine > Photos > Aucey-la-Plaine

Aucey-la-Plaine


Autrefois simplement Aucey, la commune a ajouté « la Plaine » à son nom en 1927 pour éviter les confusions avec la commune d’Auxais, près de Saint-Lô

les Aucéens sont les habitants d’ Aucey-la-Plaine

Aucey-la-Plaine est une commune limitrophe de la Bretagne à l’extrême sud-ouest de la Manche, dans le canton de Pontorson. Elle est distante de 4 km du chef-lieu de canton et de 28 km d’Avranches, chef-lieu d’arrondissement.

Aucey-la-Plaine est bordée de trois cours d’eau : le Couesnon, marquant la frontière historique avec la Bretagne, qui se jette dans la baie du mont Saint-Michel, et deux de ses affluents : au nord, le ruisseau des Landes-Besnel, en limite de la commune de Boucey (associée à Pontorson), et au sud le Loison, séparant Aucey des communes de Vessey et Sacey.

La superficie de la commune est de 939 hectares. Son altitude varie entre 5 et 61 mètres. La partie la plus basse, le long du Couesnon est marécageuse et fréquemment inondée en hiver. La majeure partie des sols de la commune est schisteuse, à l’exception des alluvions qu’on trouve sur les terrains bordant le Couesnon.

Le paysage est assez plat et principalement agraire. La commune été remembrée en 1985 mais on trouve encore un peu de talus et de haies, et quelques surfaces boisées. Dans la partie marécageuse ont été plantées un grand nombre de peupliers. L’économie est dominée par l’agriculture : la surface agricole utilisée représente 90% de la superficie totale. Les champs cultivés occupent le tiers des surfaces avec une dominance de prairies temporaires, de maïs fourrage et de céréales.

Lieux et monuments

  • Église paroissiale Notre-Dame, édifiée au XVIIIe siècle avec les pierres du château de Boucey. Elle abrite une Vierge à l’Enfant du XVIe siècle, classée à titre d’objet aux Monuments historiques [1].
  • Chapelle et fontaine Notre-Dame de Fiévroux. Lieu de pèlerinage très ancien. Selon la tradition, un oratoire fut érigé à l’emplacement d’une source aux vertus curatives, à une époque où la fièvre des marais décimait la population. La chapelle date du XVIe siècle. En ruines à la Révolution, elle fut relevée vers 1820.
  • Château de la Crenne, construit entre 1851 et 1858 par l’architecte rennais Jacques Mellet. Décoration intérieure réalisée par Jobbé-Duval, et parc dessiné par Paul de Choulot.
  • Château du Guépéroux (fin XVIIIe). Site du « Gué Perroux », ancien passage à gué traversant le Couesnon. Il existait un poste de garde au Moyen Âge.

Portfolio