Le50enligneBIS
> Paroisses (Manche) > tuv > Vauville > Histoire > Vauville - Notes historiques et archéologiques

Vauville - Notes historiques et archéologiques


Richard de Vauville, chevalier normand, qui suivit le duc Guillaume à la conquête de l’Angleterre, fonda, en 1060, le prieuré de Saint Hermel [1]. Il était sous le vocable de saint Michel, et sa fondation avait été approuvée, en 1063, par l’évêque Richard de Bohon. La charte latine, relative à cette fondation, réserve une certaine quantité de roseaux de la mare de Vauville pour l’entretien de la couverture des édifices dont il se composait [2]. On en voit encore les ruines sur le mont de Vauville.

L’église de Vauville, sous le vocable de saint Martin, fut donnée en patronage aux prieurs de Vauville par ledit Richard de Bohon.

La seigneurie de Vauville, plein fief de haubert, relevant de la baronnie de Bricquebec, possédait un château fort où mourut, en 1250, le bienheureux Thomas Hélye de Biville.

En 1755, la Société impériale académique de Cherbourg fit faire des fouilles et des études sur le terrain autour d’une belle galerie druidique qui existait entière à cette époque sur la lande nommée les Pouquelées.

En 1788, on découvrit des coins en bronze aux lieux dits de la Terrasse et de la Butte de César. On en trouva d’autres plus tard sur un terrain nommé le Château de Milleharts, appartenant aujourd’hui à M. le comte Lemarois, sénateur.

Il existe à Vauville, sur la lande dite des Cottes, les vestiges d’un camp romain, près duquel sont des tumuli qui paraissent avoir été fouillés, et dont la circonférence moyenne est de huit mètres.

On comptait autrefois parmi les notables habitants de Vauville la famille Lesauvage, qui portait d’azur au tronc d’argent, accompagné en chef de deux glands d’or et en pointe de deux feuilles de chêne. En 1713, un membre de cette famille, César de Cotentin, neveu de l’amiral de Tourville, habitait le château de Vauville. Il portait de gueules au dextrochère d’argent tenant une épée de même, accompagné en chef d’un casque de même métal.

Source :

Notes

[1] Toustain de Billy, Histoire des évêques de Coutances, 1° 155

[2] Cartulaire de Vauville, aux archives de la Manche, n". 1-5